Passer au contenu principal

Examens pratiques – Exigences applicables aux véhicules

Examens pratiques – Exigences applicables aux véhicules

L’examinateur doit effectuer une vérification de base avant l’examen pour s’assurer que votre véhicule est en bon état. Il pourrait vous demander de l’aider à faire cette vérification (p. ex., faire fonctionner les clignotants, les feux de freinage, etc.).

Si le véhicule que vous voulez utiliser pour passer l’examen pratique n’est pas conforme aux normes du ministère des Transports (MTO) applicables aux examens pratiques ou si l’examinateur détermine que l’examen ne peut avoir lieu pour une raison non liée au véhicule, l’examen pratique sera considéré comme inadmissible.

Dans ce cas, vous perdrez la moitié des droits que vous avez payés pour l’examen pratique. Le reste vous sera crédité et inscrit à votre dossier de conduite. Vous pourrez utiliser ce crédit lorsque vous prendrez rendez-vous pour un autre examen. Ces règles s’appliquent à un véhicule qui vous appartient, que vous avez emprunté à un membre de votre famille, à un ami ou à un moniteur de conduite automobile ou que vous avez loué. Si vous craignez que votre examen pratique soit considéré comme inadmissible, communiquez avec le Centre Test au Volant avant la date prévue de l’examen pour en discuter.

Dans l’un ou l’autre des cas suivants, votre examen pratique sera annulé (considéré comme inadmissible). De plus, vous perdrez 50 % des droits d’examen et devrez payer la différence afin de prendre un autre rendez-vous pour l’examen pratique.

  • Le véhicule est muni d’un antidémarreur, mais aucune restriction (l) sur le permis n’indique qu’il doit en être muni.
  • Le permis indique que le véhicule doit être muni d’un antidémarreur et le véhicule n’en possède pas.
  • La capote du véhicule est abaissée ou n’est pas fixée solidement (véhicule décapotable).
  • Une ou plusieurs portières ne fonctionnent pas ou sont absentes (elles ne s’ouvrent pas ou ne ferment pas).
  • Les freins à double commande ne fonctionnent pas (véhicule du moniteur de conduite automobile).
  • La pédale de freinage ne fonctionne pas.
  • Une ceinture de sécurité ne fonctionne pas ou il manque une ceinture (celle du candidat ou de l’examinateur).
  • Le feu de freinage (gauche ou droit) ne fonctionne pas.
  • Un clignotant ne fonctionne pas.
  • Les phares ou les feux arrière ne fonctionnent pas (ne s’allument pas ou ne sont pas assez brillants).
  • Les essuie-glaces ne fonctionnent pas ou il n’y a pas de lave-glaces (si les conditions météorologiques l’exigent).
  • Le dégivreur ne fonctionne pas (si les conditions météorologiques l’exigent).
  • Le klaxon ou l’indicateur de vitesse ne fonctionne pas.
  • Le pare-brise est endommagé, il y a de larges fissures, des étoiles, etc.
  • Appareils d’enregistrement dans le véhicule comme une caméra de tableau de bord ou une caméra d’action, ils ne doivent pas faire face à l’habitacle.
  • La banquette ou un siège n’est pas fixé solidement ou est absent.
  • Il n’y a pas de pare-chocs à l’arrière.
  • Il n’y a pas de rétroviseurs.
  • Un pneu est à plat ou un pneu de rechange temporaire a été installé sur une roue.
  • Un ou plusieurs pneus sont défectueux.
  • Il manque plus d’un écrou sur une roue.
  • Le silencieux n’est pas fixé solidement ou est défectueux.
  • Il y a une fuite d’essence évidente.
  • Des émanations entrent dans le véhicule.
  • Des parties du véhicule ne sont pas fixées solidement (p. ex., le capot).
  • Le véhicule est malpropre au point de nuire à la santé de l’examinateur.
  • Des défectuosités audibles ou visibles constituent une infraction au Code de la route.
  • Des défectuosités nuisent à l’utilisation sécuritaire du véhicule.
  • Lors de l’essai des freins à air, l’examinateur constate que les freins sont mal réglés (pour l’autorisation Z). Le candidat peut terminer la mise à l’essai des freins à air, mais l’examen pratique est annulé.
  • Le véhicule du candidat est un camion fourgon (exception : personne ayant un handicap ou des besoins particuliers qui ne peut fournir un autre véhicule).

De plus, votre examen pratique sera annulé et vous perdrez 50 % des droits que vous avez payés dans l’un ou l’autre des cas suivants :

  • Vous êtes incapable de fournir un échantillon d’haleine acceptable (au-delà d’un niveau préétabli) pour un antidémarreur.
  • Il y a un ou plusieurs passagers ou animaux dans le véhicule.
  • Des insectes dans le véhicule menacent la santé de l’examinateur.
  • Des articles se trouvant à bord du véhicule ne sont pas retenus (p. ex., dans le cas d’un véhicule de travail).
  • Le permis ou le certificat d’immatriculation est inacceptable : la vignette est absente ou n’est pas valide ou le permis de 10 jours ou le permis de transit est expiré.
  • Une plaque d’immatriculation a été modifiée.
  • Votre véhicule est muni d’une plaque jaune/noir de commerçant ou de service et vous ne pouvez pas fournir de certificat d’immatriculation.
  • Votre véhicule est muni d’une plaque jaune/noir de commerçant ou de service et le certificat d’immatriculation indique une plaque de série SPR.
  • Il y a des produits inflammables ou du gaz comprimé à bord du véhicule.
  • Vous ne portez pas les lentilles correctrices qui vous ont été prescrites.
  • Vous avez refusé de boucler votre ceinture de sécurité avant ou pendant l’examen pratique.
  • Vous vous présentez à l’examen pratique sans véhicule.
  • Dans le cas d’un examen pour motocycliste, vous vous présentez sans casque de sécurité.
  • Vous avez pris rendez-vous pour la mauvaise catégorie d’examen pratique compte tenu de la configuration ou du poids du véhicule.
  • Par erreur, vous avez pris rendez-vous pour la mauvaise catégorie d’examen pratique (p. ex., vous avez réservé un examen pratique de catégorie G2 au lieu d’un examen pratique de catégorie G).
  • Vous n’avez pas assez d’expérience de conduite sur l’autoroute au niveau G2.
  • Vous êtes inscrit à un cours de conduite pour débutant, mais n’avez pas reçu la certification de votre école de conduite lorsque vous vous présentez à l’examen pratique.
  • Vous êtes inscrit à un cours de conduite pour débutant, mais n’avez pas reçu la certification de votre école de conduite lorsque vous vous présentez à l’examen pratique.
  • Vous avez pris rendez-vous pour un examen pratique à l’aide d’une motocyclette à vitesse limitée (MVL) ou d’un cyclomoteur, mais vous vous présentez à l’examen avec une motocyclette ordinaire. Si le Centre Test au Volant ne peut faire passer un examen pour motocyclette ordinaire ou si vous refusez de passer l’examen pratique pour motocyclette ordinaire, votre examen sera considéré comme inadmissible.
  • Vous avez pris rendez-vous pour un examen pratique à l’aide d’une motocyclette ordinaire, mais vous vous présentez à l’examen avec une motocyclette à vitesse limitée (MVL) ou un cyclomoteur. Si le Centre Test au Volant ne peut faire passer un examen pour MVL ou pour cyclomoteur, ou si vous refusez de passer l’examen pratique pour MVL ou pour cyclomoteur, votre examen sera considéré comme inadmissible.
  • Le véhicule est équipé de freins à air, mais vous n’avez pas l’autorisation de conduire ce véhicule, vous n’avez pas suivi de cours sur la conduite d’un véhicule muni de freins à air ou vous ne voulez pas faire l’examen pratique sur les freins à air (autorisation Z) au moment de passer l’examen pratique.
  • Vous n’avez pas le matériel nécessaire pour faire l’essai des freins à air en vue d’obtenir l’autorisation d’utiliser des freins à air.

Votre rendez-vous pour l’examen pratique sera annulé et pourrait être reporté gratuitement dans l’un ou l’autre des cas suivants :

  • Vous êtes incapable de fournir un échantillon d’haleine au début de l’examen pour démarrer le véhicule ou en cours de route parce que l’appareil est défectueux (véhicule muni d’un antidémarreur).
  • Vous éprouvez un malaise pendant l’examen pratique.
  • Un trouble de santé empêche la tenue de l’examen.
  • Le véhicule ne démarre pas.
  • Une défectuosité se manifeste pendant l’examen pratique (p. ex., le véhicule s’arrête à plusieurs reprises, vous faites une crevaison, le véhicule n’accélère pas, le silencieux se détache, il y a un bruit ou une vibration extrême).
  • Vous êtes impliqué dans une collision dont vous n’êtes pas responsable au cours de l’examen pratique.
  • Vous n’avez pas payé les droits exigés au MTO (p. ex., les droits de rétablissement du permis de conduire ou les droits exigés pour chèque sans provision), de sorte que l’examen ne peut avoir lieu.