Passer au contenu principal

Chauffeur Accompagnateur

Votre conducteur accompagnateur

En Ontario, les titulaires d’un permis de catégorie G1 doivent s’exercer à la conduite en compagnie d’un conducteur qualifié. En tout temps, le conducteur accompagnateur doit être la seule personne assise à vos côtés lorsque vous conduisez.

Le conducteur accompagnateur joue un rôle important dans le processus de délivrance du permis de conduire. Choisissez une personne :

  • que vous connaissez très bien ou un moniteur de conduite automobile agréé;
  • ayant un bon dossier de conduite et au moins quatre années d’expérience de conduite;
  • ayant un permis de conduire de catégorie G assorti de tous les privilèges et qui conduit souvent;
  • qui peut vous donner des directives claires et des conseils de conduite sans vous déconcentrer lorsque vous conduisez;
  • qui connaît bien le Guide officiel de l’automobiliste publié par le gouvernement de l’Ontario;
  • qui connaît bien le trajet que vous allez faire afin que vous ne vous retrouviez pas dans une situation de conduite trop complexe.

Vous devez avoir de bons rapports avec le conducteur accompagnateur et chacun doit bien comprendre son rôle. Les tâches du conducteur accompagnateur sont les suivantes :

  • Vous faire découvrir le véhicule que vous conduisez et ses commandes (familiarisez-vous avec leur emplacement et leur fonction). Par exemple, le conducteur accompagnateur vous fournira des renseignements sur la pression des pneus et vous expliquera le fonctionnement des freins, de la direction, de la transmission, des phares, des clignotants, des essuie-glaces, du système de chauffage et du dégivreur.
  • Vous aider à planifier un trajet raisonnable et discuter, entre autres, des manœuvres de conduite que vous devrez exécuter, comme les virages et le stationnement, de la circulation et de l’état des routes.
  • Vous aider à développer vos aptitudes, vous rappeler les règles de la circulation, vous sensibiliser à la courtoisie au volant et vous faire remarquer les dangers que vous n’avez peut-être pas vus.
  • Vous aider à adopter des techniques de conduite sécuritaires et responsables, et, si nécessaire, empêcher que d’autres personnes vous distraient. Son taux d’alcoolémie doit être inférieur à 0,05, la limite prévue par la loi à partir de laquelle le permis de conduire est suspendu.
  • Déterminer les situations de conduite trop complexes pour vous. Par exemple, le conducteur accompagnateur doit prendre le volant sur une autoroute de la série 400 où la limite de vitesse affichée est supérieure à 80 km/h, après minuit et par mauvais temps.